FIAC 2017 : Le Louvre refuse une oeuvre monumentale qui pourrait être mal perçue.

04 octobre 2017

La construction de 30 tonnes et de 12 mètres de haut baptisée "Domestikator" devait être installée à partir du 17 octobre en plein centre de Paris, dans le jardin des Tuileries, à l'occasion du parcours "hors les murs" de la Foire internationale de l'art contemporain (FIAC). Le président du Louvre a signifié son refus vendredi dernier dans un courrier, expliquant à la foire parisienne que l'œuvre proposait une vision trop brutale qui risque d'être mal perçue par le public traditionnel du jardin des Tuileries. 

Or, selon l'Atelier Van Lieshout et la galerie qui représente le collectif néerlandais à l'origine de l'œuvre, le Louvre avait bel et bien donné son accord. Elle figurait déjà dans le dossier de presse officiel de la FIAC envoyé aux médias à la mi-septembre, précise Le Parisien. De son côté, le musée avance que "Domestikator" a été présentée après les commissions où sont discutées les choix des œuvres exposées aux Tuileries.

Le groupe d'artistes néerlandais avait déjà présenté son oeuvre à Bochum en Allemagne en 2015. Celle-ci, "une sorte d'allégorie du viol de la nature par l'homme", n'avait alors posé aucun problème. Ils ne comprennent pas qu'un pays comme la France puisse refuser son installation. 

L'affaire, il est vrai, n'est pas sans rappeler le scandale du "plug anal" de la FIAC 2014. Le "Tree" de Paul McCarthy avait alors été dégonflé et l'artiste agressé.
Il ne fait guère de doute que le Louvre a voulu éviter toute nouvelle polémique.
Un refus qui risque toutefois de provoquer l'effet inverse.